Amanda Smith

2019
Éditeur : Est-Nord-Est, résidence d'artistes
Année : 2019
Pages : n.p.
Langue : Français / Anglais

Artiste et auteur·e

Amanda Smith

Par la peinture et le travail du tissu, Amanda Smith s’intéresse aux notions de frontière, de territoire et de délimitation humaine du paysage. Ses compositions picturales en grille font écho aux techniques de courtepointe, qu’elle utilise également avec une grande liberté dans des pièces textiles. Dans cet aller-retour entre les deux médiums s’exprime la volonté de créer des espaces synthétiques qui évoquent une nature idéalisée.

Ces espaces, Amanda Smith les construit en mélangeant des fragments de photographies ou de tissus qu’elle a teints elle-même avec des motifs empruntés à l’industrie textile. Ceux-ci sont tantôt décoratifs et répliquent des formes inspirées des règnes végétal et animal, tantôt utilitaires (destinés au camouflage, par exemple). Dans ses œuvres, qu’elles soient cousues ou peintes, l’artiste juxtapose ces fragments de manière à brouiller leur provenance et à générer une tension entre le vrai et le faux, la réalité et ses représentations détournées.

Dans le cadre de sa résidence à Est-Nord-Est, Amanda Smith a expérimenté la possibilité de transposer la méthode du collage dans l’espace, de donner corps à ses œuvres en tant qu’objets. Elle a exploré la matérialité de ses courtepointes en les soumettant aux conditions climatiques du littoral, au bord du fleuve. Portant ses pièces à la manière d’un drapé, son corps devient un support, presque effacé par le mouvement du tissu capté dans les photographies documentant ses sorties. Les images ainsi créées agissent comme des collages dans l’espace, qui convoquent des parcelles de plusieurs lieux distincts. À l’instar des lignes qui sillonnent les cases de ses compositions, son intervention dans le paysage nous amène à réfléchir sur ce que signifient la découverte et la traversée de territoires réels et imaginés.